IMG_0706.JPG
0Y5W5210_mini.jpg
0Y5W5243.jpg
0Y5W5190.jpg
0Y5W5180_mini (1).jpg
0Y5W5138.jpg
0Y5W4898.jpg
0Y5W5077.jpg
0Y5W5336_mini_cropped.jpg
IMG_0706.JPG

Fondation Lorenzo Padilla


SCROLL DOWN

Fondation Lorenzo Padilla


CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

« L’homme qui fait de l’art ne fait pas la guerre »

Je suis né en 1931 à Matanzas, Cuba, au sein d’une famille humble et aimante. Tout petit je voulais être musicien car je voulais suivre les traces de mon père. Malgré tout, j’étais passionné par le dessin : je m’amusais à illustrer les livres d’école de mes cousines. Mon oncle Carlos, gardait tous mes dessins, et, lorsque j’ai eu 10 ans, Carlos est allé montrer mes petits travaux au professeur Alberto Tarasco. Ce dernier a adoré mon travail et a proposé à mon oncle Carlos de me donner des cours dans son Académie. Alberto Tarasco m’a initialement procuré une bourse d’un an. Mais je suis finalement restée dans l’Académie jusqu’à mes 16 ans. 

Mon professeur voulait que je rentre aux Beaux Arts, mais mes parents ne souhaitaient pas que je m’engage dans la voie de la peinture. Ils voulaient que je devienne avocat. Après de nombreuses discussions et insistances, mes parents ont finalement accepté que je rentre au Beaux Arts dans la mesure où j’en ressortais diplômé. J’ai donc obtenu le diplôme de professeur de peinture. 

Je ne remercierais jamais assez mon oncle qui a tant œuvré pour me faire découvrir ma vocation. Je dessinais sans cesse, tout ce que je voyais. Je me passionnais pour les grands peintres qui m’étaient ou non contemporains : Wifredo Lam, Ponce de Leon, Carlos Enriquez…

Plus tard, j’ai eu la grande chance de rencontrer Wifredo Lam à Paris, grace à mon épouse, Gracia, car son père, le célèbre archéologue et poète, Robert Ganzo, était un grand ami du Maître.

En ce temps là, nous étions à Montparnasse : nous fréquentions  « LA COUPOLE» et étions proche du grand Cardenas. Nous nous retrouvions » avec Von Dongen, Zadkine, Foujita et sa femme Fernande Barrey, ...

 

Pourquoi avoir créer un Musée d’Arts à Matanzas ?

Lorsque j’étais étudiant, je devais me rendre à La Havane pour contempler des œuvres originales car il n’y avait pas de musée à Matanzas. 

J’ai donc décidé que si un jour je le pourrais, je créerais un musée dans ma ville natale. Ce jour est arrivé. J’ai donc pu doter Matanzas d’un musée d’art. Je l’ai alimenté avec mes propres créations, et mes collections personnelles comme par exemple 800 gravures originales dont quelques Rembrandt et les cadeaux qui m’avaient été faits par tous mes amis peintres rencontrés tout au long de ma vie. Par ailleurs, fidèle à mes origines, j’ai aussi alimenté le musée avec des œuvres originales d’art africain car je suis très sensible à la culture afro-cubaine.

Matanzas, c’est ma ville natale. Elle est belle et toute bleue. La baie de Matanzas est aussi grande que la baie de Santiago de Cuba. Quelques  grands rythmes cubains sont nés à Matanzas : le Danzon, le Guaguanco, le Mambo aussi… Mon rêve pour le musée, ce serait d’acquérir une très grande œuvre reconnue internationalement pour que l’on vienne l’admirer et par la même occasion admirer les travaux de maîtres oubliés ou inconnus. 

Je souhaite que le Musée de Matanzas devienne le plus grand Musée au monde dédiés à tous les artistes inconnus ou oubliés de la planète et qu’il mette en avant la culture musicale de Matanzas, La Rumba , Le Mambo, Le Danzon , Le Guaguanco, etc.

 

Pourquoi maintenant une Fondation ?

Je vais mourir avec un pinceau à la main ; mais en attendant mon vœu le plus cher est d’aider tous les artistes démunis à développer leur art. Petit, j’ai souffert du manque … Alors, je me suis juré d’aider les artistes les plus démunis, principalement à Cuba, en France et à l’international.

L’art est nécessaire dans le monde. L’homme qui fait de l’art ou qui s’y intéresse ne fait pas la guerre. Je suis pour la beauté du monde. Je veux que la guerre cesse. Aimer, ne pas porter rancune. La peinture et l’art sont faits pour les autres. L’art permet de respirer et de rapprocher les peuples. Je n’ai pas eu la chance de me lancer avec l’aide de quelqu’un alors je veux donner cette chance aux autres.

Après la révolution cubaine, j’ai eu une bourse de cette même révolution. J’étais révolutionnaire de la première heure. Je suis et je serai toujours un révolutionnaire – par le pinceau, je veux aider mon pays : c’est mon arme. 

Je veux aussi que Cuba devienne une référence artistique en termes de peinture. Je veux mettre l’art à la portée de tous, aller présenter des expositions dans les coins les plus retirés de la planète : l’art, c’est pour tout le monde.

Mon petit-fils, David Padilla, Co fondateur de la fondation Lorenzo Padilla et son épouse, Marie Padilla, m’aident dans cette quête. Ils sont très engagés. Tout comme mon frère Pedro Padilla. Je veux leur dédier la force de la fondation, ainsi qu’à Gracia, ma défunte épouse, mon inspiratrice : elle me manque tant mais elle est toujours dans mon cœur.

 

Quelles sont mes plus grandes références ?

Le plus grand pour moi est Diego Velasquez ; c’est le précurseur de l’Impressionnisme, il a les touches de la liberté. Mais il y a aussi Goya, Greco, Turner, Monnet. Mon rêve serait d’être dans la lignée de ces grands artistes. Je dis cela sans prétention. Je n’imite personne, je m’inspire. J’espère qu’un jour on parlera de moi comme étant un grand peintre mais surtout comme étant un grand bienfaiteur.

 

Lorenzo Padilla

 

0Y5W5210_mini.jpg

Actualité


SCROLL DOWN

Actualité


0Y5W5243.jpg

Mission & Objectif


SCROLL DOWN

Mission & Objectif


Mission et objectif

La fondation Lorenzo Padilla a  pour vocation de venir en aide aux artistes peintres cubains et de participer à la sauvegarde du patrimoine picturale de Cuba. De plus, grâce aux fonds collectés, la fondation organisera des expositions à travers le monde, principalement dans les lieux les plus reculés de la planète, afin de mettre l’art à la portée de tous. 

Une bourse d’étude sera créée pour permettre aux jeunes peintres talentueux d’accéder aux grandes écoles d’art internationales, à la culture et à la reconnaissance par l’art. Mais à ce jour, la récolte de fonds sera dans un premier temps, destinée à acheter du matériel (peintures, toiles, et toutes autres fournitures), afin d’aider les artistes et les écoles d’art les plus démunis à professionnaliser leur art.

0Y5W5190.jpg

Le Conseil d'Adminstration et les Collèges


SCROLL DOWN

Le Conseil d'Adminstration et les Collèges


Conseil d’administration

CO-FONDATEUR  Marie Padilla y Diaz

CO-FONDATEUR  David Padilla y Diaz

CO-FONDATEUR  Lorenzo Padilla

 

COLLÈGE  DU MECENAT

PRÉSIDENTE D'HONNEUR Domitilla Weiller 

 

Collège Consultatif

Membre du Collège consultatif

Représentant du FDD Lorenzo Padilla à Cuba 

Monsieur Pedro Padilla y Diaz

 

PRÉSIDENT D'HONNEUR

Monsieur Jean-Pierre Bel
Envoyé Personnel du président de la République française pour l’Amérique Latine et les Caraïbes, 
et ancien président du sénat français

 

Collège d'honneur

Membres Honorifiques

Madame Barbara Hendricks

Madame Mirna Murillo Gamarra

Monsieur Walter Scandale
Docteur en Sciences Physiques et ancien membre du personnel Supérieur du CERN

Monsieur Erik Gonthier
Docteur et Maître de Conférence du MNHN Département Préhistoire Paris

Madame Fabienne Stimamiglio

Madame Lola Jouyaux

Monsieur Heinrich Defarge

Monsieur Eric Renesson

Madame Haydeline Diaz

 

0Y5W5180_mini (1).jpg

Les Réalisations


SCROLL DOWN

Les Réalisations


LES RÉALISATIONS

En novembre 2016 , La Fondation Lorenzo Padilla s' est rendue à Matanzas, Cuba, afin de faire don de plus d'un an de matériel(peintures, toiles et toutes autres fournitures)  à l'école des Beaux-Arts de la ville afin d'aider les élèves et artistes  en devenir à poursuivre leurs études dans les conditions des plus grandes écoles mondiales. L'opération a été couronnée de succès.

Durant cette visite, la fondation a aussi évalué les besoins du Musée d'Arts de Matanzas en termes de restauration, conservation du patrimoines et création d'un futur grand musée d'arts de Matanzas: 

 

  • il sera toujours doté des collections des donations précédente ( Arts africains , Oeuvres de Lorenzo padilla,  peintures et gravures d'artistes internationaux ). 
  • Dans le musée un espace dédié sera crée à la mémoire des musiques nées à Matanzas telles que la Rumba, le Danzón, le Guaguanco, le Mambo...genèse du patrimoine musical de Cuba. 
  • Ce musée aura une vocation qui ira au delà de la  reconnaissance artistique : En effet, il permettra de mettre en lumière Matanzas et développer son économie : la ville de Matanzas  est indiscutablement la cité cubaine la plus proche de la France que ce soit culturellement ou historiquement , mais cette réalité est encore trop méconnue... Nous devons tous éveiller nos consciences à cette réalité.

 

La Fondation  a rencontré de nombreux acteurs artistiques : talents en herbes et confirmés. 

Nous avons aussi échangé avec les hautes institutions de l'île . 

La Fondation Lorenzo Padilla tiens à remercier ses donateurs et ses partenaires qui ont permis de mener à bien cette mission.

Nous tenons aussi à remercier Cuba et plus particulièrement les enfants de l'école qui nous ont réservé un accueil formidable (en plus de leur accueil il ont à nouveau démontré l'utilité des missions de la fondation). 

Nous retournerons à cuba pour poursuivre nos missions d'aide.

Durant l'année 2017 ,  des expositions personnelles et ventes des œuvres du peintre cubain Lorenzo Padilla seront réalisées au profit de la Fondation. De nombreuses  actions seront menées afin de poursuivre la récolte de fonds. 

0Y5W5138.jpg

Faire un don


scrollez vers le bas pour faire un donation

SCROLL DOWN

Faire un don


scrollez vers le bas pour faire un donation

CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

Grace a votre contribution, vous permettez de faire avancer notre projet de vouloir donner à tous l'accès à l’art et à la culture.

La première vocation de la Fondation est de venir en aide aux artistes peintres cubains et de participer à la sauvegarde du patrimoine picturale de Cuba. Dans un second temps, grâce aux fonds collectés, la fondation organisera des expositions à travers le monde, principalement dans les lieux les plus reculés de la planète, afin de mettre l’art à la portée de tous. Enfin, une bourse d’étude sera créée pour permettre aux enfants les plus démunis d’accéder aux grandes écoles d’art internationales, à la culture et à la reconnaissance par l’art.

0Y5W4898.jpg

Glossaire et défiscalisation


SCROLL DOWN

Glossaire et défiscalisation


GLOSSAIRE - DEFISCALISATION

 

Impôt sur le revenu : réduction pour dons à des organismes d'intérêt général.

Des versements sous forme de dons ou de cotisations au FDD Lorenzo peuvent donner lieu à une réduction d'impôt sur le revenu.

Votre don peut prendre l'une des formes suivantes :

Versement de sommes d'argent,

Don en nature (une œuvre d'art par exemple),

Versement de cotisations,

Abandon de revenus ou de produits (abandon de droits d'auteur par exemple),

Frais engagés dans le cadre d'une activité bénévole.

Don sans contrepartie

Pour bénéficier de la réduction d'impôt, votre versement, quelle qu'en soit la forme, doit être fait sans contrepartie directe ou indirecte à votre profit. Cela signifie que vous ne devez pas obtenir d'avantages en échange de votre versement.

 

Notion de contrepartie pour les cotisations

Lorsque vous versez des cotisations à une association, les avantages institutionnels et symboliques que vous obtenez ne sont pas considérés comme de réelles contreparties. Par exemple, le droit de vote à l'assemblée générale.

Il en est de même des divers documents que vous recevez (bulletins d'information, etc.).

Par contre, si vous recevez des biens de faible importance (cartes de vœux, insignes, etc.), la valeur de ces contreparties ne doit pas dépasser un quart du montant du don, avec un maximum de 65 € par an.

Lorsque le montant des dons dépasse la limite de 20 % du revenu imposable, l'excédent est reporté sur les 5 années suivantes et ouvre droit à la réduction d'impôt dans les mêmes conditions.

En cas de nouveaux versements au titre des années suivantes, les excédents reportés ouvrent droit à la réduction d'impôt avant les versements de l'année. Les excédents les plus anciens sont retenus en priorité.

 

Déclaration

Pour remplir votre déclaration de revenus , vous pouvez consulter la notice explicative ainsi que la brochure pratique de l'impôt sur le revenu. 

Vous devez conserver les reçus car l'administration fiscale peut les demander.

0Y5W5077.jpg

Partenaires


SCROLL DOWN

Partenaires


0Y5W5336_mini_cropped.jpg

CONTACT


SCROLL DOWN

CONTACT


CONTACT

Nom *
Nom